• L'aide aux projets jeunes de la MSA

    L'aide aux projets jeunes de la MSA

    Avec vos amis, vous avez des idées et vous voulez vous engager dans une action qui vous tient à coeur ? Vous souhaitez faire bouger les choses autour de vous et voir votre projet se réaliser ? L'appel à projets jeunes (APJ) "Mieux vivre en milieu rural" est fait pour vous, en participant, devenez acteur de votre territoire !

     

    Comment s'inscrire à l'APJ ?

    Vous devez être un groupe composé au minimum de trois jeunes âgés de 13 à 22 ans.

    Quels peuvent être les thématiques de votre projet ?

    Les projets peuvent portés sur 4 domaines :

    • Cultures et arts
    • Solidarité et citoyenneté
    • Santé et activités physiques ou sportives
    • Thématiques inexplorées et démarches innovantes

    Comment se déroule le concours ?

    L'appel à projets jeunes se déroule en deux étapes :

    • La première est une présélection au niveau départemental qui permet de désigner les projets qui concouront au niveau national. Ainsi, ce sont les lauréats au niveau départemental qui seront en compétition au niveau national.
    • La deuxième est la participation au concours national qui récompense 16 projets, lors d'un remise des prix pendant le Salon International de l'agriculture à Paris.

    Quelles sont les récompenses ?

    Si votre projet est primé au niveau national, vous serez invités à la cérémonie de remise des prix au Salon International de l'Agriculture, à Paris.
    Une bourse de 1550€ à 2500€ pourra vous être attribuée pour concrétiser votre action.

     

    Les projets déjà récompensés :

    L'aide aux projets jeunes de la MSA

    En 2013, le documentaire audiovisuel "Violences intrafamiliales : mécanismes d'un échec" a obtenu un prix départemental et un prix national.

    Pendant trois ans, des lycéens, accompagnés de deux documentaristes, ont élaboré le scénario et réalisé ce documentaire.
    Cet outil de communication s’adresse au grand public et plus particulièrement aux jeunes, dans le but de les sensibiliser aux notions de violences intrafamiliales.
    Les jeunes ont choisi de traiter le sujet d’un point de vue le plus neutre possible, en donnant la parole aux victimes et aussi aux auteurs. Ayant pris conscience que les agresseurs peuvent être victimes à leur façon (d’eux-mêmes, de leur passé), et que la violence est parfois insidieuse, ils prouvent que nous pouvons tous être concernés.